OUI, c’était bien. Très bien. Pas un scoop quand tout s’est mieux passé que dans le meilleur de nos rêves.


 


Petit retour en arrière. Juin 2011. Cafétéria du boulot. L’air dégagé, le ton rassurant, j’explique notre futur trajet :


«D’abord le Golfe de Gascogne, puis les Canaries, ensuite le Sénégal, le Cap Vert et direction les Antilles». Tout simplement ! Sachant que nous sommes déjà allé «jusqu’à» Belle Ile (25 milles !) et à Brest (120 milles) en 2010, que nous n’avons passé en tout et pour tout qu’une nuit en mer (très agitée qui plus est !), je ne sais plus bien si nous sommes de doux rêveurs, si je suis un simple usurpateur, ou si nous sommes inconscients...


Ca, c’est un mois avant le départ, et c’est normal. Julien de Tim Jak a vécu la même chose, un épisode de sortie de la Gironde épique en prime...


Aujourd’hui, nous savons que nous étions finalement prêts, que notre projet était sérieusement préparé. Nous savons aussi que nous n’avons pas pris de tempête, de la chance mais surtout des prévisions météos très fiables, merci l’iridium !


Le mieux ? Vivre tous les quatre, toujours collés les uns aux autres. Voir les filles grandir au jour le jour. Prendre le petit déjeuner en famille, tranquillement, 365 jours de suite. Arriver au petit matin à Dakar dans la chaleur, la pétole. Fiers de nous. Rencontrer autant de gens merveilleux en aussi peu de temps. Partager les Antilles avec nos copains venus à bord. Arriver dans le Golfe du Morbihan, dans notre belle Bretagne, accueillis par famille et amis, en bateau bien sûr ! La classe ! Finalement, le voyage n’est qu’un prétexte à toutes ces belles choses.


Le moins bien ? Savoir qu’on ne reverra pas de sitôt certains équipages (n’est ce pas Bel Ami, les Kaïlas ?). Pour les 2 ans (Essentiel, Pingouin, Penn Gwen), on va patienter et aller accueillir les bretons à la voile, c’est sûr !


La reprise ? Simple, rapide. Trop. Au bout de 2 jours, l’impression d’être partis il y a 2 ans déjà... Inquiétant même ! Nous avons la chance d’habiter au bord de l’eau, nous y passons donc nos soirées et WE, plus simple d’atterrir dans ces conditions. Nous pouvons garder Kervan, c’est un peu notre remêde anti-nostalgie. Hop, un petit tour dans le Golfe, à Houat et ça repart !



   



Guéri ? Je me suis trouvé fort le jour de l’arrivée, même pas craqué. Les yeux embués certes, mais je n’ai pas craqué. Fin juillet, 15 jours après l’arrivée, je ne me trouve pas nostalgique. Serais-je simplement passé à autre chose ? Il a suffi que nos Goguels viennent nous voir. Retrouvailles. Cadeau. Magnifique aquarelle de Kervan. 1 an. Je me suis pris 1 an de voyage dans la tête. D’un coup. La toile jaune, l’éolienne de couleurs. Les coussins. Tout y est. Gros craquage, j’ai fondu comme un gamin. Pas guéri du tout le garçon ! Merci les amis. Merci. C’est ce qu’on appelle faire mouche. Les filles râlent un peu car il y a des aquarelles de Kervan partout dans la maison. Dans leur chambre aussi d’ailleurs... ;-))


Le travail ? Un peu comme le temps Breton, ça ne s’oublie pas ! Nous savons qu’avoir un travail qui nous plait est une chance par ces temps moroses, nous apprécions donc. On en reparlera fin novembre par temps brumeux et humide... pour l’instant, les semaines passent à une vitesse démesurée. Nouveau poste, nouveau challenge... c’est reparti ! Mais avec des étoiles au fond de la tête, vous savez ces longues étoiles filantes qu’on ne voit qu’au beau milieu de l’océan !


Et après ? Après, un jour, on repartira avec Anne, tous les deux. On se voit bien en 6-6. 6 mois en mer, 6 mois à terre. Les filles qui nous rejoignent au soleil pour les vacances... Et New York. Nous en rêvons déjà, et comme nous savons que certains rêves sont réalisables, nous aussi, nous arriverons voile haute dans l’Hudson River.


En attendant, vivement les retrouvailles avec les copains des batocopains. Voici le résultat d’un petit post aux amis New Yorkais pour leur montrer à quel point la vie sédentaire est passionnante ! Ils nous ont fait la légende et ont bien compris notre nouvelle vie !





Voilà, c’est fini, c’était mon dernier post.

Un peu triste, j’aimais bien raconter nos pérégrinations en famille.


Poursuivez l’aventure avec nos batocopains, que du bon :      Les batocopains


Merci de nous avoir suivi.


David et les Kervanettes (Emilie, Alice, Anne).





 

Un voyage en famille et à la voile - SUN FIZZ - KERVAN - Tour de l’atlantique.         Nous contacter


  Dernières vidéos :

      Kervan et compagnie

      Pour Julie !

      Les copains à bord

      Marie Galante...


  Derniers articles :

      La boucle est bouclée

      Bevet Breizh



Alors, c’était bien ?


Trois mots, une interrogation. Tous les jours. Tout le monde.

Sympa d’avoir à répondre à cela plutôt qu’à «Comment ça va ?».


Donc comme tout le monde nous pose la question, je me lance.

Alors, c’était bien ?